Dictionnaire du diable – 47

Sérendipité : Concept trop confus pour aider la recherche en chimie, et trop précis pour éclairer la recherche en sciences de l’information et de la communication.

Service de référence virtuel : Diversion quand on ne sait pas répondre à une question en service public.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dictionnaire du diable – 47

  1. Franck Biblio dit :

    Saviez-vous que sérendipité venait d’un conte, Les trois princes de Serendip?

    L’expression « heureuses coïncidences » a été utilisée en 1954 par Henri Piéron dans son Vocabulaire de la psychologie comme synonyme à « sérendipité », lui-même créé vers 1750 par Horace Walpole à propos d’un conte persan, Les trois princes de Serendip, où les trois jeunes hommes parcoururent le monde et y trouvèrent autre chose que ce qu’ils avaient pensé y trouver initialement.
    BBF (désolé) 2007, Paris, t. 52, no 6, p15

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s